Les origines du Yorkshire Terrier


origines yorkshire terrier

Les ancêtres du Yorkshire Terrier sont des «Terriers», en général des chiens de petite taille, énergiques, dotés de mâchoires puissantes. Les Yorkshire Terrier ont été utilisés à la campagne, surtout dans les Iles britanniques mais aussi en Allemagne, pour la chasse en terrier. Les Yorkshire Terriers ont été employés également pour réguler la propagation des rats dans les entrepôts et les greniers.

Les types de Yorkshire Terrier en fonction du climat : en fonction des régions et donc des conditions climatiques et géographiques, on trouvait alors des «terriers» de types différents : un «terrier» au poil dur et épais pour un climat froid, un «terrier» au poil ondulé et plus hydrofuge sous des climats humides.




La naissance du Yorkshire Terrier


La révolution industrielle a favorisé la naissance du Yorkshire Terrier. C'est elle qui, en effet, a incité les travailleurs de l'industrie lainière à quitter l'Ecosse pour rejoindre le Comté du Yorkshire où cette activité était florissante. Il va de soi qu'ils s'y installèrent en compagnie de leurs chiens, lesquels, bien sûr, s'accouplèrent rapidement avec leurs congénères du Yorkshire : les Brokenhaired Terriers, de petite taille, au poil court et soyeux, de couleur noir et feu.




Un croisement bénéfique


croisement yorkshire terrier

C'est alors que «le mariage» avec le petit Ratier Maltais, un chien au poil doux et soyeux, déjà évoqué par Aristote, qui vivait sur l'Ile de Melita (Malte) et devint favori à la cour du roi Henri VIII, allait aider à résoudre les difficultés rencontrées par les braconniers.

Le Yorkshire Terrier était né !




Les premières qualités du Yorkshire Terrier


Le secret des croisements fut précieusement gardé par les habitants du Yorkshire car, très vite, ils surent que la nouvelle race qu'ils venaient de créer allait les enrichir.

Ce petit Yorkshire Terrier était un travailleur hors pair !
Le Yorkshire Terrier s'avérait être un remarquable chasseur de rats, ce qui faisait le bonheur des mineurs et celui des braconniers ! C'était le petit chien idéal : le Yorkshire Terrier pouvait se glisser dans les terriers les plus étroits et être transporté facilement dans une poche ou une gibecière.




L'insolente beauté du Yorkshire Terrier


Mais il doit surtout son immense succès à sa beauté car ce sont les expositions canines qui lui ont permis d'être connu et admiré dans le monde entier. La valeur commerciale du Yorkshire Terrier ne cessa alors de grimper.




Les oreilles du Yorkshire Terrier


A l'époque, on décrivait le Yorkshire Terrier avec des oreilles tombantes. Par la suite, elles furent taillées : coupées afin de les maintenir droites. En 1874, il devient possible d'étudier plus précisément le développement de la race du Yorkshire Terrier grâce au Kennel Club Stud Book. Enfin, en 1898, le standard officiel de la race du Yorkshire Terrier fut établi. Il sera communiqué dans l'ouvrage du comte Henri de Bylandt, «Les races de chiens» en 1904.




La première apparition à Birmingham


Le Yorkshire Terrier, dont ce n'était pas encore le nom, fut exposé pour la première fois à Birmingham en 1860. Ce n'est qu'en 1873 que le nom de « Yorkshire Terrier » fut donné avec la création du «Kennel Club».